Ysa Ferrer :
Paris 27 juin 2009, Pridium Show

 

En novembre dernier, Ysa Ferrer se produisait deux soirs à la Nouvelle Eve à Paris. Son album « Imaginaire pur » dans les bacs, deux coffrets « Demobox » avec maquettes, démos (disponibles à la vente sur son site officiel), la réédition avec bonus de son album « Kamikaze », un single inédit « Last Zoom » et le DVD de son spectacle à paraître, il ne manquait plus qu’un nouveau rendez-vous sur scène pour combler son public. C’est chose faite. Ysa Ferrer sera en concert au Bataclan à Paris, samedi 27 juin 2009, jour de la marche des fiertés. C’est à Paris que nous avons rencontré Ysa Ferrer pour une nouvelle interview filmée disponible sur le site www.leguidegay.com. Extraits:

 

À qui doit-on la réédition de ton album « Kamikaze » ?
À nous tous, à notre équipe, aux nombreux messages de fans aussi. J’avais envie que cet album resurgisse à nouveau car j’estime qu’il n’a pas suffisamment existé. Je souhaitais donc qu’il ressorte sous cette forme de réédition avec remix inédits.

Ysa Ferrer et Patrick Roulph

 

Le 5 juin, tu es invité d’honneur aux victoires de la musique russe.
Tout à fait. Les victoires de la musique russe est une grosse émission. Je suis fière d’y être invité car je ne pense pas qu’il y ait eu beaucoup d’artistes français. L’an passé c’était Christina Aguilera, l’année d’avant Jennifer Lopez. Je vais interpréter 3 titres.

« Last Zoom » est ton nouveau single, inédit !
Oui, j’ai interprété ce titre lors de mes spectacles à la Nouvelle Eve. Pour cette sortie en single, nous l’avons entièrement réarrangé.

Tu sembles accorder beaucoup d’importance aux remix.
Une chanson peut être déclinée de différentes façons. J’aime faire appel à différents remixeurs du monde entier. C’est une richesse pour un titre de connaître plusieurs versions dans divers supports. Il y a de vrais amateurs pour cela.

Racontes-nous ta rencontre avec Chi Chi LaRue.
C’est assez incroyable. J’ai appris par ma maison de disques que Chi Chi était fan de « Mes rêves » l’une de mes premières chansons. Chi Chi habite Los Angeles comme mon frère, nous nous sommes rencontrés. Chi Chi m’a invité à l’occasion de l’un de ses anniversaires, avec notamment parmi les invités RuPaul. C’était… énorme ! Depuis, cette relation d’amitié continue. Lors de mon passage à la Nouvelle Eve en novembre dernier, Chi Chi m’a rejoint sur scène pour interpréter « Où sont les femmes ? » ! Un moment mémorable qui figure sur le DVD du spectacle.

Ton public est en grande majorité gay. Comment l’expliques-tu ?
Je n’explique pas ça. Si j’ai ce public-là, c’est que quelque part on se ressemble. Ce que je connais des gays est une grande sensibilité, une vie d’écorché vif, je pense notamment à la période qui précède un coming out chez certaines personnes. Il y a aussi le fait que l’on aime les belles choses, les images léchées, les belles histoires, les belles rencontres, aimer faire la fête. Tous ces points communs, cette fibre sensible m’interpellent, fibre que j’ai aussi en moi.

Tu te produis le samedi 27 juin au Bataclan à Paris jour de la marche des fiertés. Que peut-on te souhaiter ?
Comme c’est une très jolie date, le meilleur ! Puisqu’il n’y a pas de hasard !


© Patrick Roulph pour wag et www.leguidegay.com avril 2009
Site officiel: www.ysaferrer.com
www.myspace.com/ysaferrer